mardi 18 août 2009

"Boîte crânienne"

Un petit vent du Sud-Ouest-Ouest souffle rue Emile Zola dans l'atelier Mandarine.

Je suis contente de vous présenter les oeuvres d'Adriana Torres Cortés d'origine colombienne.
"Tête", ce n'est pas un visage, ni un masque, c'est l'espace limite sur lequel se fixent les premiers regards, c'est autour d'elle qu'Adriana cherche à construire l'essentiel d'une identité commune. La tête est le fond d'écran ouvert vers l'extérieur, le point de départ où se tisse minutieusement et patiemment la mémoire collective.

Aucun commentaire: