dimanche 17 janvier 2010

Un avant goût de printemps

Réveil très agréable ce dimanche matin, un petit merle faisait son solo sur le bord de la fenêtre. Une vague impression de printemps pour commencer cette journée ! Je m'imaginais tout à coup loin du centre ville, dans un paysage verdoyant... de la couleur, c'est ce qu'il manque parfois à Brest. 
Là, j'ai pensé au travail d'Henri Guibal. Cet artiste manie la gravure au carborundum avec un grande délicatesse. Cela consiste à associer le carborundum à des vernis ou résine. Ce mélange une fois appliqué donne au séchage une matière très dure, plus ou moins épaisse qui permet d'obtenir du relief. Cette pâte obtenue peut recevoir l'encre d'impression et le dessin peut être imprimé comme une taille douce. Cette technique permet d'être proche de la peinture puisqu'elle met en avant la matérialité du support peint (reliefs, creux épais, transparence...) et d'utiliser les procédés de gravure (plaque de cuivre, zinc, pointe sèche, encrage...). Lorsqu'une édition est tirée dans sa totalité, chaque épreuve est à la fois la même et à la fois unique !



1 commentaire:

Malodent a dit…

Intéressant comme procédé et comme travail. Tu exposes vraiment de beaux artistes... je n'avais pas encore eu le temps de te l'écrire. Je te souhaite une belle pérennisation de ta jolie boutique ! :D

Sans compter tes propres réalisations que, j'espère, tu met aussi en valeur... ;p