jeudi 23 février 2012

Poésie au burin



Finesse et précision du burin sur la plaque de cuivre, délicatesse des noirs, la matière du papier...  Les gravures de Serge Marzin sont sources de méditation et de réflexion. Graphisme végétal, minéral, animal ou tout simplement lignes abstraites,on se laisse emporter par notre imagination.

Cette gravure a été réalisée et inspirée par le texte de François Cheng -"Le livre du vide médian" aux Editions Albin Michel
-
"L'infini n'est autre
Que le va-et-vient
Entre ce qui s'offre
Et ce qui se cherche
Va-et-vient sans fin
Entre arbre et oiseau 
Entre source et nuage"

Aucun commentaire: